top of page

STREET POOLING, rue du docteur Potain, Paris, 19ème, été 2022

Un moment de répit au cœur de Paris, pendant l’été 2022. Un dispositif simple, mais ingénieux, créant un jet d’eau en forme d’éventail, devient un oasis urbain lors d’un pic de chaleur. Les images montrent des scènes de convivialité, où les personnes du quartier se rassemblent et partagent un moment ensemble.

SICAP LIBERTÉ 2, Dakar, Sénégal, 2018-2019

Sicap Liberté 2 nous immerge dans un chantier en construction à Dakar, au Sénégal. Mon engagement sur le chantier se traduit par des visites quotidiennes avec mon appareil photo, qui constitue ma participation au sein du collectif.

Nous y rencontrons des hommes de différents âges, aux carrures imposantes et aux corps dynamiques. Une traversée verticale du sol au toit d’un bâtiment en construction. À travers les interstices, des ouvriers déambulent dans ces futurs appartements où se jouent des relations nouvelles. La matière devient une atmosphère et l’endroit en devenir résonnent des chants et des sons de radios constants, créant une symphonie de travail et de camaraderie.

Durant leurs pauses, les ouvriers écrivent à la craie blanche sur les murs : leurs noms, des destinations rêvées, des problèmes de mathématiques, des phrases comme “moral sanitaire” et des mots en arabe. Ces inscriptions éphémères, bientôt effacées par l’enduit, témoignent de leur présence, créant une mémoire vivante dans un espace en transformation. Dans ce chantier poreux, la poussière, les liquides, la terre et le béton rugueux se mêlent. Les murs, percés de trous, laissent passer des jets de lumière et le vent, créant une atmosphère sonore et visuelle. Les gestes des ouvriers deviennent délicats et précis : une main frotte le béton humide, d’autres soulèvent des moules en métal, remuent une pâte épaisse, versent de l’eau au sol, tandis que les portables, coincés dans les casquettes, permettent de garder les mains libres pour le travail.

Ousmane Diallo, l’un des ouvriers, frotte du charbon pour faire chauffer le thé, souffle sur les braises, transformant un futur salon en un espace de convivialité. Les tas de sable deviennent des canapés, les tuyaux de canalisation des porte-manteaux, et le palier se transforme en lieu de rassemblement pour le déjeuner. À l’heure du thé, nous nous asseyons sur des parpaings.

IMG_2134.JPG
IMG_1640.JPG
imprimer2.JPG
IMG_2876.JPG
IMG_2560.JPG
IMG_2984.JPG
IMG_3142.JPG
6.JPG
IMG_2918.JPG
IMG_1940.JPG
bottom of page